Le livre « Se nourrir de l’incertitude  pour entreprendre »  écrit par notre camarade Laurent Quivogne intéressera ceux qui hésitent à franchir la porte de la création d’entreprise.

Très documenté,  il s’appuie sur un état de l’art  intéressant de théories relevant de sciences plus ou moins dures pour nous rappeler que nous vivons dans une incertitude qui  ne saurait être une raison suffisante pour ne pas entreprendre.

Laurent  développe même l’idée que l’homme est fait pour l’incertitude.

La seconde partie est consacrée aux différentes étapes que l’entrepreneur doit franchir. Il ne s’agit pas d’un « Créer son entreprise en 10 étapes »  mais d’une découverte symbolique du voyage de l’entrepreneur.

Mon intention n’est pas ici de résumer le livre, ni d’y porter un regard critique, mais de livrer des réflexions très personnelles qu’il m’a inspirées.

Le dogmatisme peut être une arme psychologique efficace contre la peur de l’incertitude et un moyen tout aussi efficace pour rendre l’homme  inadapté à son environnement.

Les certitudes peuvent venir d’hypothèses fortes  transformées en croyances à force de vouloir convaincre.

Laurent finit par le rappeler : les scientifiques ne produisent pas des dogmes, mais ils déplacent le champ de l’incertitude.

Inspiré de  Christophe André avec mes mots. « L’enfant est heureux : il s’appuie sur un ancrage de certitudes (l’amour de ses parents) pour s’élancer vers l’inconnu ». L’entrepreneur serait plus heureux et audacieux s’il s’imaginait aimé  en cas de succès.

L’affirmation « La seule certitude, c’est celle de notre mort » a  un côté paradoxal amusant.

L'incertitude a une place incontestable dans  l'analyse. L’action engagée  peut-elle s'embarrasser d'incertitude ?

Ceux qui résistent à l’engagement opposent les risques de l’entreprise, et parlent rarement des risques à ne pas agir. Politique de l’autruche ou surestimation de la stabilité des systèmes.

Créer sa boîte. N’est-ce pas créer ses œillères pour pouvoir s’engager dans l’action ? Entreprendre c'est accepter l'incertain et c’est également façonner l’incertain en définissant des hypothèses qui vont guider l'action. Un  risque  consiste à ne pas les remettre en cause.

Entreprendre, oui, mais pour quoi faire, et pour obtenir quoi ? Le monde n’a-t-il besoin que d’entrepreneurs ?

Qu’est-ce l’entrepreneur ? Celui qui n’accepte pas son environnement et qui décide de le façonner par son action. Qu'est-ce le « non-entrepreneur » ? Celui qui  se contente de son environnement, ne sait  pas quoi faire ou ne s’estime pas le mieux placé  pour le changer.

Février 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28

S'inscrire à la newsletter :

captcha 


XMP Consult sur Linkedin

Le groupe Linkedin d'XMP Consult rassemble les adhérents. L'actualité de l'association y est régulièrement publiée, ainsi que des offres privilégies (offre de mission, offre d'emploi, invitations...).


Rejoindre